Le « 18 » a été attribué par les PTT pour l’alerte des sapeurs-pompiers en 1932.

La gestion des incendies au Moyen Âge et sous l’Ancien Régime

SeringueAu Moyen Âge, les Sapeurs Pompiers sapaient le feu. C’est-à-dire qu’ils isolaient le foyer. À

l’époque la majorité des

maisons étaient en bois et lorsqu’un feu se déclarait, les secours abattaient tout ce qui se trouvait autour afin de limiter la propagation du feu. D’où l’expression « saper ou faire la part du feu ». Ce qui donna le nom de sapeur au service d’incendie .

Les sapeurs-pompiers dans la garde nationale 1831 à 1870

Fondée sous la révolution, la garde nationale est une milice armée, constituée de citoyens régis par des règles très particulières pour défendre le régime en place, une « formidable

Pompes_a_vapeur_place_Graslin_Nantes_debut_XIXeme_phototheque_Musee_Sapeurs_Pompiers_Loire_Atlantique

organisation provisoire, sans règlement et sans législation fixe ».

Jusqu’en 1871, elle sera

tour à tour reconstituée, dissoute, mise en veilleuse… Elle l’était, justement, quand en

1831, à la suite des problèmes posés par certains corps pendant la révolution de 1830, le gouvernement procède à un recensement des sapeurs-pompiers en faisant partie; on en dénombre 55 000, dont 45 000 équipés, mais on ignore si ce chiffre englobe les corps soldés n’appartenant pas à la garde.

Le liseré rouge

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2013). Pour l’améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles ou sur les passages nécessitant une source.

Le passepoil a la même origine dans les différents services civils et militaires et ce quelle que soit sa couleur, rouge chez les pompiers mais jonquille (jaune) chez les chasseurs alpins ou à pied, par exemple.

Ce liséré rouge ornant la couture du pantalon de la tenue des pompiers est sujette à controverse.

PompierActionIl existe plusieurs versions de la raison de ce passepoil sur le pantalon et on ne peut affirmer, comme beaucoup le font, que le liseré représente la légion d’honneur donnée par Napoléon Ier suite l’Incendie de l’ambassade d’Autriche à Paris[Informations douteuses]. En effet tous les corps de sapeurs pompiers ne sont pas décorés de la légion d’honneur. Seuls les corps portant la décoration sur leur drapeaux le sont. En partant de ce principe, et si le liseré correspondait a la légion d’honneur, la majorité des corps devraient en être dépourvus.

Selon d’autres sources, il aurait été cousu afin que les pompiers ne puissent pas les porter dans le civil en dehors de leurs missions à une époque où ils ne disposaient que de faibles revenus (source : conservateur du musée de la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris)

Une autre version est que le passepoil est la « réduction » de la bande rouge qui ornait les pantalons de la garde nationale dont les sapeurs pompiers ont fait partie au xixe siècle.

Le nom de sapeur

Au Moyen Âge, les sapeurs-pompiers « sapaient » le feu. C’est-à-dire qu’ils isolaient le foyer. À l’époque, il n’y avait pas de réseau de distribution de l’eau et la majorité des maisons étaient en bois et lorsqu’un feu se déclarait, les secours abattaient tout ce qui se trouvait autour afin de limiter la propagation du feu.

D’où l’expression saper ou faire la part du feu. Ce qui donna le nom de sapeur au service d’incendie.

Les grades

Catégorie C Catégorie B Catégorie A
Adjudant-Chef
Adjudant-Chef
Adjudant
Adjudant
Sergent-Chef
Sergent-Chef
Sergent
Sergent
Caporal-Chef
Caporal-Chef
Caporal
Caporal
Sapeur 1ère classe
Sapeur 1ère Classe
Sapeur
Sapeur
Lieutenant Hors Classe
Lieutenant hors classe
Lieutenant 1ère classe
Lieutenant 1ère classe
Lieutenant 2ième Classe
Lieutenant 2ième classe
Colonel
Colonel
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
Commandant
Commandant
Capitaine
Capitaine

Télécharger la version complète