24/02/2017
Fa1con74

Les personnels affiliés SNSPP-FO ne seraient‐ils pas touchés par les mêmes maux dans leurs SDIS ?

« Les 8 organisations syndicales (CFDT, CGT, CFE-CGC-AS, FA/SPP-PATS, CFTC-SPASDIS, SNSPP-PATS FO, SUD, UNSA-SDIS) ont construit, depuis le 12 décembre 2016, un front uni dans le seul intérêt des agents, SPP comme PATS ». Voici le début du communiqué du 20 février dernier dans lequel nous nous réjouissions d’une position commune malgré nos divergences syndicales parfois très anciennes.

Nous construisons une unité historique dans le seul intérêt des agents des SDIS de France.

Au cours des différentes réunions, toutes les organisations syndicales, dont le SNSPP-­‐FO, ont eu toute latitude pour s’exprimer. Le cahier revendicatif, diffusé dans notre appel à manifester le 14 mars, en était la traduction consensuelle des décisions inscrites dans le compte-­‐rendu de la réunion du 26 janvier rédigé par un représentant du SNSPP-­‐FO.

Et pourtant… malgré ces réunions, malgré la liberté de parole laissée à tous les acteurs de cette intersyndicale et malgré la position unitaire pour notre grand rassemblement parisien, le président du SNSPP-FO, sous des prétextes futiles, quitte ce mouvement unitaire. Il décide de ne pas appeler ses adhérents à manifester. Au regard de la situation préoccupante des SDIS et de leurs agents, cette décision est incompréhensible.

Nous sommes navrés pour les adhérents de cette organisation syndicale de l’attitude de leur porte-paroles mais heureux de constater que de nombreuses sections SNSPP-FO maintiennent leur participation à l’action du 14 mars.

Ils ont raison et sont les bienvenus !

Unis plus que jamais, CFDT, CGT, CFE-CGC-AS, FA/SPP-PATS, CFTC-­‐SPASDIS, SUD et UNSA-

SDIS porteront les revendications des SPP et PATS de France.

 

Syndiqués ou non-syndiqués, nous vous appelons TOUS à nous rejoindre le 14 mars prochain à Paris.